10 Symptômes précoces de l’Autisme chez les enfants


Les Troubles du Spectre Autistique (TSA) se distinguent par une grande variation de comportements sociaux, communicationnels et cycliques et qui sont considérés hors des normes pour les enfants.
Chaque personne souffrant d’autisme peut expérimenter ces symptômes de manière différente, variant de « légers » à « sévères » en fonction de l’individu. Toutefois, les dix comportements suivants sont considérés comme des symptômes d’alerte rapide qui signalent l’autisme chez les enfants …

1.ISOLATION SOCIALE
Les enfants atteints d’autisme semblent souvent éloignés ou déconnectés de leurs proches (c.-à-d. Parents et amis). Par exemple, ils peuvent sembler déconnectés émotionnellement et être incapable de socialiser ou de démontrer des expressions faciales comme un rire, un sourire ou un front en colère. Cependant, les enfants autistes ne sont pas déconnectés émotionnellement, en réalité, ils ne comprennent simplement pas comment exprimer leurs émotions en milieu social de manière efficace.

2.MANQUE APPARENT DE SYMPATHIE
Une autre caractéristique commune aux enfants autistes, c’est qu’ils ont de la difficulté à démontrer de l’empathie envers les autres (ou comprendre les choses du point de vue de l’autre). Ceci est dû au fait que beaucoup d’enfants autistes s’imaginent que tout le monde voit le monde à leur manière, ce qui peut causer de la confusion quant à la compréhension du comportement des autres.

3. INDIFFÉRENTS FACE AUX INTERACTIONS HUMAINES
La plupart des enfants sont très sociaux par nature. Toutefois, les enfants atteints d’autisme ne se livrent pas aux interactions sociales : ils ne fixent pas les autres, ne répondent pas lorsqu’on les appelle par leur nom, ne réagissent pas aux expressions faciales des autres, ne tiennent pas les autres enfants par la main pendant les jeux d’équipe, etc. Ils ne participent généralement à aucune activité sociale.

4. EXPLOSIONS D’ÉMOTIONS
Dans de rares cas, les enfants autistes peuvent afficher des réactions émotionnelles non équilibrées aux situations normales. Par exemple, ils se mettent en colère ou deviennent extrêmement agressifs envers eux-mêmes, leurs parents, frères et sœurs ou d’autres enfants (c.-à-d. mordre ou se cogner la tête). Lors de ces épisodes, ils semblent incapables de contrôler leurs émotions et leurs réactions physiques.

5. RETARD ET DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE
À environ 3 ans, la majorité des enfants commencent à babiller ou à imiter le langage de ceux avec qui ils interagissent. A cet âge, ils sont capables de prononcer quelques phrases, pointer du doigt des objets en les appelant de leurs nom, ou essayer d’attirer l’attention de leurs parents. Toutefois, les enfants atteints d’autisme commencent généralement à babiller ou parler beaucoup plus tard, à moins que l’orthophonie ne soit initiée. Ceci est dû au fait que le développement du langage dépend largement des interactions sociales de l’enfant.

6. COMMUNICATION NON-VERBALE
En raison du fait que les enfants autistes ne développent pas les compétences en communication verbale aussi tôt que les autres enfants, ils peuvent avoir une propension à la communication non verbale. Par exemple, ils peuvent recourir à des moyens visuels ou physiques de communication tels que dessiner des images ou faire usage du langage des signes pour faire des demandes ou engager la conversation.

7. DIFFICULTÉS À COMPRENDRE LE LANGAGE FIGURATIF
Souvent, les enfants atteints d’autisme ont beaucoup de mal à comprendre les expressions figuratives telles que les expressions faciales (content vs agacé), le ton de la voix (littéral vs sarcastique), et le langage corporel (accueillant vs hostile).

.8. COMPORTEMENTS STÉRÉOTYPÉS
Les personnes autistes sont enclines à des comportements répétitifs. Par exemple, elles peuvent arranger et réarranger le même groupe d’objets plusieurs fois, frapper des mains chaque jour à une certaine heure et pendant un certain nombre de minutes précises, ou répéter le même mot ou la même phrase de manière quelque peu obsessionnelle.

9. LE SYNDROME DE PICA
Les enfants et même les adultes atteints d’autisme sont sujets au syndrome de pica, qui décrit une tendance comportementale à manger des objets non-alimentaires. Par exemple, un enfant peut avoir besoin d’être surveillé pour éviter qu’il n`avale de la boue, de la saleté, de l’argile ou de la pâte à modeler. Les autistes peuvent aussi mettre les doigts et des objets dangereux à l’intérieur de leurs bouches, et ceci de manière très fréquente.

10. SENSIBILITÉ AUX STIMULI EXTERNES
La sensibilité aux stimuli externes est un autre signe d’alerte précoce de l’autisme. Par exemple, les personnes autistes peuvent devenir stressées ou nerveuses en réponse à certains bruits, lumières, odeurs, goûts, ou textures. Elles peuvent devenir tellement hypersensibles à certains stimuli – comme le port de certains matériaux, jeux de lumières extrêmement brillants, ou même être touchés d’une certaine manière. Ils sont constamment sur la défensive sensorielle jusqu`à se déchaîner lorsqu’ils se sentent exposés.

SOURCE activebeat

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *